Golf de Nantes
Réserver un départ
Heures de départs compétition
InfosParcours
Terrain Ouvert
Practice Ouvert
Golf cart Ouvert
Chariots Ouvert

Histoire du Golf de Nantes

L’histoire du Golf façonne aujourd’hui son image.

Premiers coups de golf dans le département et à Nantes

En Loire-inférieure (maintenant Loire-Atlantique), le premier golf est créé à Pornic en 1912 par de riches Parisiens en villégiature. Bon nombre de Nantais commencent à s’initier à ce sport, retrouvant des Britanniques de passage sur la côte.

Ce n’est qu’après la guerre 14-18 que l’on trouve trace de cette activité à Nantes. Le 8 Novembre 1921, Francis Merlant demande au maire de Nantes, au nom d’un groupe d’amis, l’autorisation de créer sur le terrain municipal du Petit-Port (un hippodrome) des aménagements provisoires pour pratiquer le jeu de Golf : « Les aménagements consistent dans l’édification de petites banquettes de 2 mètres carrés sur 50 centimètres de hauteur et dans l’aménagement au milieu des carrés d’herbe de trous de 0m25 de profondeur sur 20 centimètres de diamètre ».

1921 : le 9 trous de « La Patouillerie »

Dans le même temps, comprenant l’attrait sportif de la route de Vannes, Francis Merlant et ses amis se regroupent sous le nom de « Club de Golf de Nantes » composé de Messieurs de la Bruère (président), Kerr (vice-président), Pilon de Loynes (vice-président), Merlant (secrétaire), Pergeline, Laraison, et Georget. Ils signent un bail de 3 ans, le 24 décembre 1921 avec Aguesse, propriétaire d’un terrain près du Chêne-Vert limité par une piste d’entraînement de chevaux entre le chemin du Pont du Cens et le chemin de la Cravate, sur la commune de Nantes, c’est-à-dire la Patouillerie. Ce premier parcours officiellement inauguré était un neuf trous de 1.886 mètres avec un « boggey » (maintenant nommé « par ») de 35. Une maisonnette est construite et devient le club-house.

1924 : le 9 trous des « Noëlles »

 

 

Dès 1922, le club de golf compte 30 sociétaires. Il faut donc trouver un site digne de ce développement. Le 29 janvier 1924, un groupe d’amis composé d’industriels et de commerçants nantais parmi lesquels on trouve Lefèvre-Utile, Amieux, Mallinson, Pilon de Loynes, Laraison, Marx, Allain des Beauvais, Marc et Yves Piron, de la Bruère, Georget, Cossé, Pergeline… constitue une société civile immobilière (SCI) et se porte acquéreur de la « Ferme des Basses Naudières », plus connue sous le nom de « Ferme des Noëlles » située à Saint Herblain, d’une superficie de 12 hectares, appartenant à Chiron. Dans la foulée, la SCI se porte acquéreur de la « Ferme des Tillay » appartenant au comte de la Gournerie, d’une superficie de 7 hectares. L’investissement global s’élève à 435 000 francs, dont 250 000 pour l’achat du terrain, 125 000 pour les frais d’aménagement et 60 000 pour les travaux du pavillon qui servira de club-house et que l’on peut voir encore aujourd’hui à l’arrêt de bus des « Noëlles ». Le parcours reste un neuf trou de Par 35 mais s’allonge maintenant à 2.660 mètres sur 14 hectares.
À cette époque, amateur et joueurs confirmés jouaient avec des clubs en bois qui s’appelaient Brassie, Baffy, Cleek, Mashie, Jigger ou Niblick et avec 7 clubs dans un vieux sac de toile que l’on portait sur l’épaule. Au départ, pour le driver, on plaçait la balle sur une petite montagne de sable pris dans une boîte spéciale réservée à cet usage, car les tees n’existaient pas encore. Les femmes jouaient en chapeau et en robe et les hommes portaient des plus-fours en tweed plus ou moins amples ce qui, par temps de pluie, leur évitait d’être crottés jusqu’aux genoux.

Ainsi, le Golf de Nantes, qui comportait un parcours de 9 trous, était lancé à Saint Herblain, près de la route de Vannes, et les Nantais étaient nombreux à venir flâner le dimanche dans ce lieu verdoyant, voir à s’initier à ce jeu devenu un sport réservé jusqu’ici à une élite. Cette même année 1932, par suite de difficultés, l’association avait dû arrêter son exploitation. Le Stade Nantais Université Club (SNUC), club phare de la ville, par l’intermédiaire de son président, Pascal Laporte, signe un bail avec la société immobilière, crée une section golf, et entreprend des travaux pour l’amélioration du terrain, notamment des drainages permettant son utilisation en hiver comme en été. Ainsi, le nombre de membres adhérents pratiquant le golf passe en 1933 de 82 à 140. Un contrat est établi en date du 15 juin 1942 avec le ménage de gérants chargé de l’entretien du golf.
Mais la guerre et l’occupation allemande seront des périodes difficiles pour cette activité sportive. Alors que les balles de golf deviennent chaque jour plus rares, comme l’acier pour la fabrication des clubs, les terrains et les bois du Golf des Noëlles continuent à être régulièrement entretenus jusqu’en mars 1944. A cette date, les Allemands s’y installent, creusent une énorme tranchée anti-char et procèdent à des travaux de déboisement afin de protéger le mur de l’Atlantique. Ainsi disparaissent tous les arbres recouvrant la moitié du terrain. La suppression des haies défigure le parcours. À la place de la charmante et verdoyante campagne où il se situait, le Golf des Noëlles se trouve maintenant dans une banale banlieue. L’avenir est plutôt sombre. Le terrain fut inutilisable jusqu’à la Libération. Cependant le club continue à vivre, non sans difficultés, jusqu’en 1964. Les membres de la société civile immobilière décident alors la vente des terrains des Noëlles. La ville de Saint Herblain, en plein développement démographique, trouve là une excellente opportunité pour la construction de 508 logements.

1969 : la création du Golf de Nantes à Vigneux de Bretagne, parcours 18 trous

Les porteurs de parts mandatent Pierre Laporte pour l’achat d’un terrain en vue de la création d’un parcours 18 trous permettant d’accueillir un minimum de 350 joueurs. Il est alors question d’un terrain à Carquefou, au lieu-dit « Le Housseau », puis du château de Cermont, au Cellier. Enfin, en 1967, le choix se fait sur une proposition de plus de 50 hectares à Vigneux de Bretagne, à 20 km du centre de Nantes. Sous la présidence de Mr Pilon de Loynes, la création d’un 18 trous à Vigneux de Bretagne est décidée.
Ce sera donc un parcours 18 trous, dessiné par l’architecte anglais Franck Pennink. Le parcours s’étend en pleine nature sur une surface de 57 hectares dans un site vallonné parcouru par la rivière du Cens. Le tracé se développe en fer à cheval autour du château historique du Buron, dans un décor somptueux. Les 18 trous serpentent au cœur d’un domaine boisé aux essences variées avec de nombreux cèdres, pins et autres arbres centenaires. Il rend à la nature toute sa splendeur.
Ainsi, c’est toujours en empruntant la route de Vannes que l’on se rend au Golf Club de Nantes. Celui-ci reste à proximité du centre-ville de Nantes, situé à quelques 12km.
Inauguré en 1969, ce par 72 de 5940 mètres avec un SSS de 71 est qualifié de très technique et convient parfaitement aux joueurs de fers.

Le Golf de Nantes de 1969 à nos jours : quelques dates clés

Le parcours est resté le même depuis sa création, mais nous pouvons toutefois noter quelques évolutions au fil des années :
A la création du parcours, le trou n°1 ne se jouait pas sur le même green qu’actuellement. Le green original du trou n°1 était situé entre le green actuel et le départ du trou n°2 (à la place de la nouvelle zone d’entraînement au petit jeu qui sera inaugurée à l’automne 2016). Ainsi, le trou n°1 était quasiment tout droit à l’époque. L’actuel green du 1 n’a été créé qu’en 1987 et il s’agissait à l’époque d’un green d’entraînement (voir paragraphe « 1987 » plus bas). Il deviendra quelque temps plus tard le green du 1 et donnera à ce premier trou son dessin en dog-leg gauche très prononcé.
La numérotation des trous a partiellement évolué au fil des années, comme le démontre le comparatif des plans de parcours entre 1982 et aujourd’hui. Les trous n°1 à n°8 et n°16 à n°18 n’ont jamais changé de numéro, mais les trous n°9 à n°15 s’enchaînaient de manière différente : le trou n° 9 était l’actuel 15, le 10 (l’actuel 12), le 11 (l’actuel 13), le 12 (l’actuel 14), le 13 (l’actuel 9), le 14 (l’actuel 10) et le 15 (l’actuel 11).
1971-72 : Une piscine est offerte au Golf de Nantes par Mr HERVOUET, Membre du Club et très bon joueur de golf. Mais les inconvénients d’un tel équipement apparaissent quelques années plus tard : faible fréquentation, ambiance « aire de jeu » difficile à concilier avec la tenue et le comportement corrects exigés pour le golf, mais aussi et surtout les coûts d’entretien importants. Ces inconvénients sont soulevés lors de l’Assemblée Générale en décembre 1981 et confirmés par la consultation des membres organisée en juin 1982. Quelques mois plus tard, le comité décide de combler cette piscine et de transformer l’emplacement en putting-green. Celui-ci existe toujours aujourd’hui.
24 mars 1983 : À la demande de la commission sportive du Golf de Nantes, un relevé a été effectué par M. Michel Bernard, géomètre expert et M. Pressard. En effet, certaines mesures paraissaient inexactes notamment celles concernant les trous 10 (actuellement le trou 12) avec 143 mètres relevés au lieu des 160 affichés, et 16 avec 178 mètres relevés au lieu des 165 affichés. Le parcours sera mesuré à 5851 mètres au total, au lieu des 5940 mètres initiaux.
1987 : La création d’un trou d’entraînement avec green de grande surface et 3 bunkers permet d’aborder toutes les variétés d’approche (ce green deviendra ensuite le green du trou n°1). Un practice couvert avec étage est à la disposition des joueurs désireux de peaufiner à l’abri leur swing.
Le club-house regroupe toutes les activités du club en un seul lieu : pro-shop, secrétariat, bar et restaurant, ce qui crée une belle animation les jours de compétition.
1989 : Mise en place de l’arrosage automatisé du parcours. Un investissement lourd, mais qui s’avère nécessaire pour la qualité du jeu. De plus, la presse spécialisée attribue au Golf de Nantes la 39ème place pour 249 golfs français existants. Il s’agit d’un classement honorable basé sur des critères tenant compte pour beaucoup des performances sportives du club. La commission sportive est composée de Paul Nouhaud (capitaine des jeux), Virginie Pessard, Alain Aubin, Jean-Claude Drianno, Alain Estrade, Eric Grangeot et Alain Mossan (médecin du club).
2014 : Le Club-house est entièrement rénové, pour le plus grand confort et le plaisir des membres (voir galerie de photos)
2015-2016 : Création d’un centre d’entraînement au petit jeu avec 2 nouveaux greens.
Le 1er green permet d’agrandir de plus de moitié le putting-green côté terrasse, en y associant des zones d’approches et un bunker d’entraînement. Le 2ème green est beaucoup plus grand (environ 600 m²) et se situe entre le green du trou n°1 et le départ du trou n°2 (à l’endroit où était situé le green du trou n°1 lors de la création du golf). Il est entouré de zones d’approches variées et de bunkers d’entraînement, dont l’un est aussi profond que le célèbre « Road bunker » au trou n°17 de l’Old Course à St Andrews !

 

Découvrez les faits marquants de la vie sportive en cliquant ici !